Voici 3 informations importantes sur les crottes de renard

m9EIx9DPHlrkvb72Pkde

Encore appelées excréments ou déjections, les crottes de renard au premier abord ne sont pas très différentes des autres crottes. Elles sont semblables à celles du chat ou du chien. C’est à partir de celles-ci que les spécialistes parviennent à déterminer la présence d’un renard et à le tracer dans son milieu de vie. C’est grâce à ses crottes et à ses urines que le renard marque son territoire. Très néfastes pour l’homme, les crottes de renard sont loin d’être propres et contiennent bon nombre de toxines présentent dans le corps de l’animal. Vous ne devez pas les manipuler ni les inhaler. Voici ce que vous devez savoir à propos des crottes de renard. 

Comment reconnaître les crottes de renard

Appartenant à la famille des canidés, le renard est un mammifère comme le chien domestique, le loup, le coyote. Bien qu’il soit carnivore, il mange aussi les fruits comme les baies et les végétaux, c’est pour cela qu’il est considéré comme un omnivore opportuniste. Comme tous les êtres vivants, le renard déjecte et ses crottes ont une taille d’environ de 5 cm de long et de 13 mm de diamètre. Elles sont longues et tordues aux extrémités et ressemblent aux excréments du coyote. À bien y regarder de près, on peut y apercevoir les restes de ce qu’il a mangé, les insectes, les os, les poils, les herbes. Ces crottes sont généralement de couleur beige ou brune. Trois facteurs influencent l’apparence des excréments du renard. Ce sont : 

Le régime alimentaire : il est déterminant dans le type d’excréments du renard, l’alimentation rend les excréments du renard très variés. Cela, tant au niveau de la forme, de la couleur et de la texture. En fonction de leur alimentation, les spécialistes peuvent distinguer le type d’excréments du type de renard.  

Le type de renard : il existe différentes espèces, presque 37, mais les grandes espèces sont le renard roux et le renard gris (fennec). Les excréments du renard fennec sont différents de ceux du renard roux. Ils sont plus petits et ressemblent à des crottes de lapin. On retrouve aussi dans leurs excréments beaucoup d’insectes puisqu’ils vivent dans le désert. 

La zone : vivant essentiellement en zone rurale, aujourd’hui on retrouve les renards en zone urbaine. Leur alimentation dans les zones urbaines constituées de pain, de restes de sandwichs et d’animaux contribue à rendre leurs crottes semblables à celle du chien. En zone rurale, il est plus à l’aise et est libre de courir comme il veut, et où il veut. Loin des hommes, il mange plus d’oiseaux et de mammifères.  Ses excréments sont le plus souvent tordus à une extrémité

 

Les crottes de renard, élément de traçage et de repérage

Afin de marquer leur territoire, les renards aiment uriner et faire leurs déjections sur les objets, sur les souches, les pierres. Vous pouvez aussi retrouver des chaussures, des animaux, des jouets présents dans un jardin. Ces objets démontrent qu’un renard vit près de chez vous ou chez vous. Ainsi cette attitude empêche les autres animaux de s’approcher de ce territoire interdit. Les crottes de renard caractérisées par leur odeurs fortes et désagréables sont des indices importants qui servent à les pister et à les tracer. Cette activité est effectuée par les chasseurs, les trappeurs et les spécialistes. Certaines personnes pistent les animaux pour passer du temps. Les trappeurs et les chasseurs se servent du pistage pour déterminer quel type d’animal peuple leur territoire. Ainsi, à partir des crottes de renard les pisteurs expérimentés peuvent identifier le type de renard et le régime alimentaire. La quantité de déjection dans une zone sert à déterminer la quantité de renards qui peuplent la zone. 

Le traçage à partir des crottes de renard commence par l’identification de ces excréments. Une fois l’animal identifié, le traceur peut se servir d’autres signes. Puis, il recherche les crottes qui se trouvent sur des objets comme les roches et le bois. Enfin, la reconnaissance des terriers, les renards ont plusieurs terriers qui sont creusés dans le sol. Les traceurs à la suite de cela se servent également d’autres signes comme les traces de pas de renard. Elles sont également un excellent moyen de reconnaître si un renard se trouve dans la région. Il y’a aussi la découverte des éraflures au sol ainsi que des petits monticules de carcasses enterrées. Cela est dû au fait que les renards enterrent les restes de leurs carcasses. Ces mammifères ont quatre orteils et laissent des traces de pas reconnaissables grâce à leurs formes rondes. Leurs coussinets leur servent à s’enfoncer dans la terre. La différence entre les fennecs et les renards roux est au niveau des pattes. Les fennecs ont des pattes plus petites, mais avec des coussinets grands par rapport à ceux des renards roux. Parfois, pour identifier l’endroit où ils ont enterré ou caché un animal, ils le marquent avec de l’urine. Cet autre signe est appelé le marquage olfactif, il leur permet de reconnaître facilement ce lieu. 

Les crottes de renard un danger pour l’homme

Les renards sont des animaux porteurs de maladies comme la gale et la rage. Leurs excréments contiennent également des ténias et des ascaris. Les œufs de ces mollusques contaminent le sol et sont très néfastes pour l’homme et pour les autres animaux domestiques. En effet, le renard libère certaines bactéries dans ses crottes qui n’étaient pas mortelles pour l’homme, mais le sont aujourd’hui. L’indigestion d’œuf de ténia du renard est à l’origine chez l’homme d’une maladie rare appelée échinococcose alvéolaire ou maladie du renard. Cette maladie, pendant que les larves se développent dans l’organisme, passe le plus souvent inaperçue. Finalement lorsque les symptômes qui sont semblables au cancer du foie apparaissent, et que la maladie est détectée, il est souvent bien tard. Du fait qu’elle a déjà affaibli et envahit tout l’organisme, à ce stade peut occasionner la mort. 

L’affection infeste de vers le foie des malades et le détruit lentement tout en atteignant les poumons ou le cerveau. Il est donc important si vous trouvez les excréments du renard autour de votre maison de mettre des gants pour les enlever. Cela vous permet d’éviter tout contact avec ces excréments et placez-les dans un sac en plastique. Vous fermez hermétiquement le sac et vous le jetez à la poubelle. Vous ne devez pas les jeter dans votre jardin ou dans les espaces publics. Vous ne devez pas les jeter dans vos toilettes. Si vous avez des enfants ou des animaux domestiques afin d’éliminer toutes les traces de parasites, vous mélanger l’eau de javel plus de l’eau. Ensuite vous versez cette eau sur votre sol particulièrement à l’endroit où vous avez enlevé les crottes et aux alentours. Vérifier qu’il ne reste plus aucun parasite susceptible d’être transmis. Pour se mettre à l’abri de la maladie du renard, plusieurs précautions sont à prendre. Vous devez toujours protéger votre jardin potager des déjections des renards, chiens, chats. Également, lavez à grandes eaux vos fruits et légumes ramassés ou venant de votre potager. 

Conclusion

Le renard est un mammifère qui déjecte comme tous les êtres vivants. Seulement, ses excréments varient en fonction de son alimentation, de l’espèce et de sa zone. Les crottes du renard permettent facilement de le pister et de le tracer. Elles constituent cependant un grand danger pour l’homme, c’est pour cela qu’il est conseillé de prendre des précautions lorsqu’il faut les enlever.