5 espèces incroyables de fourmis

5 espèces incroyables de fourmis

De plus en plus de gens se lancent actuellement dans l’élevage de fourmis. Pour commencer et réussir l’élevage en toute simplicité, le choix de l’espèce est le premier élément à prendre en compte. En effet, il existe des espèces plus adaptées que d’autres lorsqu’on est débutant. Il est nécessaire de faire ses propres recherches, car tout dépend essentiellement de ses goûts et de son matériel. Toutefois, il existe 5 espèces incroyables de cet insecte.

Le Messor Barbarus, le plus prisé des éleveurs

Le Messor Barbarus est l’espèce la plus choisie des débutants lors de l’achat fourmis. C’est une fourmi plutôt grosse à fondation indépendante et monogyne. Cette espèce possède un grand polymorphisme et dispose de 3 castes : minor, média et major. Les médias et les majors ont une tête rougeâtre, très caractéristique de cette espèce. Les essaimages des Messors Barbarus se déroulent généralement entre septembre et octobre et ces espèces commencent à pondre au printemps. Ces fourmis sont des insectes granivores, c’est-à-dire qui se nourrissent de graine. Mais on peut aussi leur donner d’autres aliments comme des insectes, des œufs ou des viandes pour les protéines. La diapause est vivement conseillée pour élever des Messors Barbarus et elle se réalise entre 10 et 15°C pendant 3 mois environ, idéalement de novembre à février. Il faut savoir qu’il s’agit d’une espèce qui se stresse facilement. La moindre vibration peut ainsi déclencher la panique à la colonie.

Le Lasius Sp Noir et le Lasius Emarginatus

Ces deux espèces sont également incontournables pour débuter dans l’élevage de fourmis. Contrairement aux Messors, ils ne sont pas stressables. Ces espèces sont similaires dans leur mode de vie, seule la couleur fait la différence. Le Lasius Sp Noir et le Lasius Emarginatus sont des fourmis faciles à élever et pardonnent les erreurs de débutant. C’est la raison pour laquelle elles font partie des meilleurs choix des débutants lors de leur achat fourmis. Ces espèces de fourmis se développent rapidement malgré les conditions non adaptées. Quant à leur alimentation, elles aiment les insectes, l’eau sucrée, les œufs, et bien d’autres nourritures. Cependant, les insectes doivent être passés au moins 48 h au congélateur pour bien se débarrasser des acariens. Le nid de ces deux espèces n’a pas besoin d’être trop blindé. La diapause est impérative avec ces deux espèces de fourmis et cela doit se faire entre 5 et 10°C du mois d’octobre à février.

Le Myrmica Rubra et le Camponotus Vagus

Le Myrmica Rubra est une espèce de fourmis polygyne. Ses besoins en insecte et en humidité sont très élevés. Ces fourmis sont très intéressantes en raison de leur caractère agressif. Elles possèdent également un dard qu’elles n’hésitent pas à utiliser. Avec cette espèce, il faut porter attention à la température, car les Myrmica sont très sensibles aux fortes chaleurs. Enfin, les Camponotus Vagus sont reconnaissables par leur corps noir poilu. Cette espèce de fourmis dispose également de castes minor, média et major. Elle mange les mêmes nourritures que les Lasius, mais doit vivre dans un nid blindé. Elle doit également passer par une saison froide de 5 à 10°C d’octobre à février afin de respecter son horloge interne.

L’élevage de fourmis est une activité de plus en plus appréciée actuellement. Pour bien débuter dans ce domaine et réussir l’activité, il est très important de choisir l’espèce de fourmis adaptée à ses besoins tout en tenant compte de ses moyens. En effet, chaque espèce a ses propres besoins vitaux que les éleveurs doivent analyser minutieusement.