10 conseils pour bien nourrir son chiot

10 conseils pour bien nourrir son chiot

L’alimentation d’un chiot ne doit pas être prise à la légère. Il est en effet indispensable que vous teniez compte de son âge, de sa dentition, et de son niveau de sensibilité pour lui trouver la nourriture idéale. Découvrez ci-après nos conseils pour nourrir votre petit compagnon comme il se doit.

Offrez-lui des croquettes de qualité

S’agissant d’un petit être encore fragile, privilégiez les « croquettes sans céréales pour chien sensible » pour ses repas. Ce type de croquette chiot est en effet très digeste et riche en protéines. Non seulement il va servir à combler ses besoins nutritionnels, mais en plus il lui assurera une meilleure digestion. En plus d’être peu allergène, cette nourriture contient des antioxydants naturels, excellents pour la croissance de votre animal. Choisir une bonne alimentation comme ici contribue au bon développement de votre chien.

Donnez-lui à boire suffisamment d’eau

Même si vous assurez tous les besoins nutritionnels du chiot, ce dernier ne sera jamais en bonne santé s’il n’est pas suffisamment hydraté. Laissez donc une gamelle remplie d’eau propre et fraîche à sa disposition, pour qu’il puisse boire à chaque fois que nécessaire. Une bonne hydratation contribuera à son bien-être, mais l’aidera également à bien entretenir ses reins.

Tenez compte de ses besoins en phosphore et calcium

Quand le chiot n’est plus nourri par le lait maternel, il perd naturellement une bonne partie de son immunité. Vous devez ainsi combler ses besoins en phosphore et en calcium, pour que son système de défense ne se voie pas affaibli. Dans l’idéal, nourrissez-le à l’aide de différents aliments élaborés pour chiot, dont la teneur en minéraux essentiels correspond aux besoins de votre animal par rapport à son âge.

Faites très attention aux glucides

Le chiot digère difficilement les glucides. En plus de faire grimper son taux de glycémie, ces éléments peuvent être à l’origine de plusieurs maladies cardio-vasculaires et rénales graves. Voilà pourquoi les croquettes sans céréales sont de plus en plus convoitées de nos jours, car ces dernières empêchent la production excessive d’insuline dans l’organisme de l’animal. Si vous tenez au bien-être de votre chiot, bannissez le sucre, les céréales, les légumineuses, et les pommes de terre de son alimentation. 

Allez-y doucement avec la transition

La transition doit se faire avec douceur. Entre la période où le chiot abandonne le sein de sa mère pour s’apprivoiser la gamelle, vous devez l’aider à s’adapter. Il faut, en d’autres termes, que sa flore intestinale s’habitue progressivement à sa nouvelle alimentation afin d’éviter les perturbations digestives. Pour ce faire, privilégiez les préparations pour chiens sensibles, et commencez toujours par de petites quantités. Vous remarquerez ainsi au fil des jours si votre chiot présente des manifestations, allergiques ou comportementales inhabituelles, vous incitant à changer sa nourriture.

Préparez des repas adaptés pour son âge

Votre chiot n’est prêt pour le sevrage que vers son deuxième mois. Cependant, il est possible qu’il vienne goûter aux croquettes de sa mère, par curiosité, à partir de 4 semaines de vie. Si vous remarquez que la saveur de ces aliments secs lui plait, et que le fait d’y avoir goûté n’a pas affecté sa santé, vous pouvez commencer à lui en donner. Ce que vous pouvez faire, c’est de mouiller les croquettes et les écraser pour que la texture convienne au chiot. Au fur et à mesure qu’il avance en âge, vous prendrez soin de réduire la quantité d’eau, jusqu’à ce que l’animal puisse croquer et digérer les croquettes sans problème.

Contrôlez bien ses rations

Les rations journalières d’un chiot doivent être fractionnées en trois repas. Et évitez de changer cette habitude, du moins jusqu’à son sixième mois. Si en un quart d’heure, votre animal n’a toujours pas fini ce que vous avez mis dans sa gamelle, ne le forcez pas à terminer la portion, mais prenez soin toutefois de l’ajouter à la ration suivante. Sinon, dans la mesure du possible, donnez-lui à manger à des heures régulières, et placez toujours sa gamelle au même endroit.

Respectez les indications sur l’emballage

Prenez toujours le temps de lire les instructions sur les emballages avant de donner ses croquettes à votre chiot. En respectant les dosages indiqués par le fabricant, vous nourrirez votre animal dans les bonnes proportions, sans en faire trop ni pas assez. Avec la juste quantité, vous éviterez facilement les problèmes d’obésité ou de malnutrition dont votre animal peut souffrir.

Faites très attention à la texture

Quand il s’agit de nourrir un petit chien, on a toujours tendance à penser que la texture molle et pâteuse est toujours plus adaptée. Ce raisonnement n’est pas totalement faux, dans le sens où ses dents ne sont pas encore entièrement formées, et que sa digestion risque d’être compliquée. Mais n’oubliez pas que seules les nourritures croquantes lui permettront de renforcer sa dentition. Les croquettes sont donc à privilégier si vous voulez que votre chiot ait des dents solides et bien saines.

Restez fidèle à une marque

Ne changez pas la marque de croquettes de votre chiot, simplement par curiosité ou par envie. Modifiez uniquement sa nourriture s’il refuse de se nourrir, ou s’il présente des troubles digestifs. Dans tous les cas, optez toujours pour des repas de qualité.

L’alimentation de votre chiot garantit sa santé et son bien-être sur le long terme. Assurez-vous donc de le nourrir dans les règles de l’art pour optimiser son espérance de vie.