5 faits intéressants sur la fourmis

5 faits intéressants sur la fourmis

La fourmi est un exemple de vie pour chaque espèce sur terre. Et chaque aspect de sa vie intrigue. La colonie est aussi un bel exemple d’organisation et de hiérarchisation réussies. Si vous êtes passionné par ce petit insecte ou si vous comptez en élever, voici 5 faits intéressants à son sujet.

1. Quelle espèce élever ?

Le choix de l’espèce détermine la réussite ou non de votre élevage. En effet, certaines ne supportent pas le climat en Europe ou même dans certaines régions de France. Il faut ainsi une espèce locale ou une autre qui supportent les variations de température. De même, les conditions de culture doivent se rapprocher au maximum de leurs conditions de vie dans la nature.

Pour un élevage de fourmis en France, optez pour le lasius niger ou les messor. Ne choisissez des fourmis tropicales que si vous êtes bien équipé.

2. Le choix du nid 

Toute colonie débute dans un tube à essai. En effet, un nid ou même un récipient serait trop grand. Cela risque de nuire à la culture. Voilà pourquoi vous devriez toujours commencer dans un tube à essai. Et ce, que vous ayez une reine seule ou une reine et quelques ouvrières. Vous devriez atteindre d’avoir au moins 50 ouvrières avant d’utiliser un plus grand nid. Cela devrait prendre entre un mois et un mois et demi.

3. L’alimentation des fourmis

Si vous avez pensé que la fourmi peut tout manger, sachez que cela est totalement faux. Plusieurs études ont démontré leur forte sensibilité au citron ou au café. Certains aliments et choses ne leur intéressent pas non plus parce qu’elles ne prennent que ce qui leur est indispensable. On sait toutefois que leur alimentation est composée de glucides et de protéines, à 70 % et 30 % de proportion successivement.

Pour votre élevage de fourmis, vous devriez tenir compte de ces pourcentages. Certaines espèces ont besoin de plus glucides ou de plus de protéines. Voilà pourquoi certaines affectionnent les vers, les grillons ou les autres insectes. D’autres, par contre, préfèrent les aliments sucrés.

4. Les maladies des fourmis

Oui, les fourmis peuvent tomber malades et attraper des parasites. Ce sont des êtres vivants après tout. Les acariens parasites sont leurs plus grands ennemis. Ceux-ci viennent empêcher leur développement. Parfois, ils peuvent être mortels et décimer toute une colonie. Certaines moisissures sont également néfastes aux fourmis.

Sinon, astuce de grand-mère, les fourmis n’aiment pas les acides. Raison pour laquelle on asperge leur chemin habituel de citron, notamment les égouts ou les petits trous. Ainsi, elles ne reviendront plus. Le vinaigre marche également.

5. La construction de la fourmilière

Lorsque la colonie aura grandi et qu’il y aura des centaines et des centaines d’individus, vous pouvez créer une fourmilière. Béton cellulaire, plastique, plâtre, bois… plusieurs matériaux peuvent servir. N’oubliez pas de mettre des galeries ou du moins d’utiliser un matériau modulable (par les fourmis). La taille doit dépendre de celle de la colonie. Sinon, il y a des fourmilières faites entièrement de sable ou de terre. Certaines sont même en gel nutritif.